Un site de la ville de Nancy
Retour sur le site de la ville
musée des Beaux-arts de Nancy

du XIVe au XVIe

  • Martyre de saint Marien, Mello da Gubbio
  • Le Christ chassant les marchands du Temple, Jan van Hemessen
  • Portrait d'homme, Corneille de Lyon

Les collections anciennes présentent quelques œuvres antérieures au XVIe siècle. L’école italienne s’ouvre avec trois fragments de prédelle d’un tableau d’autel de Mello da Gubbio, artiste contemporain de Giotto.

A ces pièces et à quelques œuvres du Quattrocento succèdent plusieurs tableaux importants des années 1505-1515, dont la très belle Vierge à l’Enfant du Pérugin, le maître de Raphaël ou Le Sauveur du monde de l’atelier de Léonard de Vinci qui appartint au roi François Ier et ornait l’une des pièces du château de Fontainebleau.

Un ensemble assez rare de tableaux maniéristes (Giorgio Vasari, atelier du BarocheGiovanni Antonio Sogliani...) voisine avec des œuvres des principaux centres italiens : Venise avec Bassano et Tintoret, Bologne avec Nosadella, Rome avec Federico Zuccaro.

Quatre œuvres allemandes du strasbourgeois Wilhem Stetter inaugurent les Écoles du nord. Le maniérisme s'exprime partout en Europe, à Utrecht avec Wtewael (Les Noces de Thétis et Pelée), à Anvers avec Jan Van Hemessen.

Les collections de peinture française, pour le XVIe siècle, comptent des œuvres de Corneille de Lyon, le plus remarquable portraitiste de la fin de la Renaissance aux côtés de Jean et François Clouet, ou encore deux importants panneaux d'un triptyque de Noël Bellemare.

> retour vers "Peintures"