Un site de la ville de Nancy
Retour sur le site de la ville
musée des Beaux-arts de Nancy

XXe

La collection privilégie essentiellement les courants intimistes et réalistes du premier tiers du XXe siècle.

On y distingue un ensemble nabi marqué par Le Déjeuner des enfants de Pierre Bonnard, deux Paysages bretons de Paul Sérusier, une étonnante vue de Honfleur dans la brume de Félix Vallotton mais aussi des compositions décoratives de Ker-Xavier Roussel et Maurice Denis.

Le fauvisme est représenté par deux œuvres de 1907 : Paysage de La Ciotat d'Othon Friesz et La Seine au Pont Neuf par temps de brouillard d’Albert Marquet auquel répond Un Paysage expressionniste de Max Pechstein peint en 1912 à Dresde.

Le Portrait de Germaine Survage de Modigliani, Mon Intérieur, nature morte à l’accordéon de Foujita et Le Lancement du filet de Suzanne Valadon sont autant d’œuvres majeures qui illustrent les recherches réalistes dans le Montparnasse cosmopolite de l’avant-guerre. Les peintures de Gris, Gleizes, Marcoussis, dialoguent avec l’important ensemble des sculptures post-cubistes. Le retour à un ordre classique marqué par des œuvres de Derain et Matisse est relayé par le réalisme de plusieurs tableaux de Francis Gruber, dont un saisissant Autoportrait, par la composition de jeunesse de Lucian Freud, Portrait du Docteur Lemasle ou encore par Jean Hélion. La collection présente également un des derniers tableaux peint par Picasso, Homme et femme (1971), et des achats récents comme Le Grand char et Anamorphose de Frédéric Coché (2012).

> retour vers "Peintures"